Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2012

MAROC : TEMOIGNAGES D'HOMMES ET DE FEMMES QUI ASSUMENT LEUR CHOIX DE VIE HORS DU SYSTEME ETABLI

marocaines marocains.jpg

Source : http://www.telquel-online.com/En-couverture/Temoignages-Ces-Marocain%28e%29s-qui-disent-non/530

Quatre hommes et neuf femmes ont accepté de témoigner, à visage découvert, de leur révolution personnelle, intime, singulière.

Aadel Essaadani
45 ans, militant et acteur culturel
“Je ne me cache pas pour boire”

Beaucoup de nos compatriotes boivent de l’alcool mais ne l’assument pas. Ce comportement incarne, à sa manière, la schizophrénie du sous-développement et perdure car l’individu n’existe pas encore véritablement chez nous... (Lire suite)

Leila Hafyane
36 ans, écrivain
“Je ne cache pas mes amours”

J’ai rendez-vous avec mon homme, l’aimé d’un été, et ça se voit. Il m’attend chez moi. Mon arrivée réveille le gardien de voitures de ma rue. Il me voit. Je me gare. Il sort de sa torpeur et m’indique une place... (Lire la suite)

Ibtissam Betty Lachgar
36 ans, psychologue clinicienne – psychothérapeute
“Je ne fais pas le ramadan”

L’inquisition socio-religieuse et les dispositions juridiques iniques étouffent ma liberté. Le mois de ramadan, par exemple, même s’il n’est pourtant qu’une des parties visibles de l’iceberg... (Lire la suite)

Imane E. Arouet
24 ans, responsable éditoriale
“Je suis athée”

24 ans, je fête les dix ans de mon apostasie. Dix ans que j’ai peu à peu sombré dans un déisme voltairien avant de basculer vers un athéisme convaincu, réfléchi, alimenté de lectures philosophiques et théologiques... (Lire la suite)

Rayan Benhayoun
23 ans, étudiant en école de commerce
“Je ne cache pas mon homosexualité”

Je me suis rendu compte de mon homosexualité vers l’âge de 12 ans. Je n’avais jamais eu de sentiments pour une fille, je ne me sentais pas comme un garçon de mon âge dit “normal”. A ce moment-là, j’ai su que j’étais différent... (Lire la suite)

Hind Bariaz
35 ans, professeur d’anglais
“J’ai le droit d’avorter si je le souhaite”

Mon corps m’appartient et l’avortement est mon droit. Je le dis et je le crie haut et fort, d’autant que je l’ai vécu. J’ai avorté et je ne m’en cache pas. Mon compagnon et moi étions très sereins face à cette décision, que nous avons prise d’un commun accord... (Lire la suite)

Zineb El Rhazoui
31 ans, journaliste
“J’aurais pu épouser un juif”

On s’entend, c’est dans une autre vie que ça aurait pu arriver ! Ou plus justement, dans un autre pays. Au Maroc, il ne suffit pas de s’aimer et de vouloir s’unir pour le meilleur et pour le pire… (Lire la suite)

Farah Abdelmoumni
23 ans, étudiante en communication
“Je suis contre le voile”

Récemment, la mère d’une amie m’a dit : “Farah, tu es une fille droite, avec beaucoup de belles choses en toi. Quel dommage que tu ne sois pas mouhtajiba, autrement tu serais la fiancée parfaite pour mon fils…” Au début, j’ai cru qu’elle plaisantait... (Lire la suite)

Yasmine Ghallab
50 ans, professeur de mathémathiques
“J’ai eu un enfant sans être mariée”

Il m’est souvent arrivé de faire des choix de vie jugés peu communs. Et celui d’adopter un enfant, en tant que mère célibataire, a été le plus important. Cette idée a germé doucement avant de céder à une décision qui a été longuement mûrie... (Lire la suite)

Nizar Bennamate
26 ans, journaliste
“Je refuse l’idée d’être musulman de naissance”

Certes, nous héritons tous de la religion de nos parents. Mais arrive un moment où chacun doit s’interroger et user de son intelligence pour trancher, faire ses choix. Non, la liberté de conscience n’est pas l’affaire d’une minorité, elle doit être l’affaire de tout le monde... (Lire la suite)

Omar Louzi
47 ans, consultant en environnement et développement durable
“Je ne suis pas contre l’Etat d’Israël”

Je suis allé en Israël et en Palestine. Et j’ai compris que les peuples israélien et palestinien veulent vivre en paix, et que ce sont les politiciens de tous bords qui perpétuent le conflit. Le drame israélo-palestinien dure car il est basé sur deux visions racistes de ce conflit... (Lire la suite)

Fatym Layachi
29 ans, comédienne
“Je refuse de cacher mon corps”

Jamais je ne renierai mon corps. Ce corps que j’ai montré dans mon dernier film, Femme écrite. Non pas par impudeur, non pas par inconscience ou gratuité. Tout le contraire. Le réalisateur Lahcen Zinoun m’a offert un rôle sublime, un rôle de femme, berbère et tatouée. Un rôle qui raconte cette mémoire que l’on efface... (Lire la suite)

Aymane Aouidi
23 ans, militant associatif
“Je suis contre le Makhzen”

Avec l’avènement du Printemps de la jeunesse marocaine, une jeunesse qui rêve d’un Maroc où règne la liberté et la justice sociale, je ne peux que constater que le principal verrou au progrès de notre pays c’est la mafia makhzénienne. Comment accepter que le Maroc — qui possède d’importantes réserves de phosphates et des terres agricoles très fertiles— soit plongé dans de telles difficultés économiques ?... (Lire la suite)