Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2010

PAIX CROISSANTE OU DESTRUCTION CROISSANTE? MOUVEMENT HUMANISTE

Prague, septembre 2006


 

TEXTE VIDEO

* Un rêve a accompagné l’humanité ces dernières décennies : le développement technologique nous aurait amenés vers une société évoluée, où peu à peu les problèmes encore présents auraient été résolus. Nous avons imaginé l’an 2000 comme l’époque où les mots guerre, terreur, pauvreté, auraient perdu leur sens. Malheureusement, même si c’est dur à accepter, la réalité est différente du rêve : on vit dans l’absurdité des guerres, dans la terreur, dans la souffrance et dans la pauvreté matérielle et spirituelle.Dans certaines nations, où l’on vit une période de paix relative, parfois la guerre est seulement un mot écouté à la télé, mais en réalité la guerre est mort, destruction, pauvreté, douleur, c’est l’échec de la civilisation humaine.

* Aujourd’hui plus de 30 guerres sont en cours. Chaque année 500.000 personnes meurent à cause des armes, 1.300 par jour, une toutes les minutes.La dépense militaire mondiale, considérablement augmentée durant les dernières années, a été en 2005 de 1.120 milliards de dollars. La moitié de cette dépense a été soutenue par les Etats-Unis, suivis par la Grande-Bretagne, la France, le Japon et la Chine. Dans ce classement de l’horreur, suivent Allemagne, Italie, Arabie Saoudite, Russie, Inde, Corée du Sud, Canada, Australie et Israël. La dépense totale de ces 15 pays est égale au 84% de la dépense militaire mondiale.Il s’agit de chiffres absurdes, il suffit de penser que le sommet du G8 en 2005 a destiné seulement 50 milliards pour les aides à l’Afrique.Les pays industrialisés sont les principaux exportateurs d’armes légères. Les cinq pays membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies contrôlent 88% du marché global des armements. Cela signifie que les nations qui siègent aux conférences pour la paix, sont les mêmes qui produisent les armes et qui ont d’énormes intérêts à ce que la paix ne soit pas réalisée.

* En 1945, contre un pays désormais épuisé et prêt à la capitulation, pour la première fois fut lancée la bombe nucléaire sur les villes d’Hiroshima et Nagasaki : 180.000 morts en peu de secondes !A l’horreur des camps de concentration s’ajouta celui du nucléaire. Dans les années qui suivirent, la course à l’armement nucléaire amena plusieurs fois l’humanité au bord d’un conflit mondial. En 1970 entra en vigueur le Traité de Non-Prolifération Nucléaire : les puissances nucléaires s’engageaient à démanteler leurs arsenaux et à ne pas augmenter leurs équipements, alors que tous les autres pays renonçaient aux armes atomiques. Dans les années 80 Gorbatchev et les hommes de la Perestroïka, dans un moment de grande tension internationale, démarrèrent une politique de désarmement unilatéral. Il semblait alors que le danger d’une guerre atomique s’était éloigné et qu’une époque de distension allait commencer. Au début des années 90 les accords entre Etats-Unis et Russie ont amené au démantèlement de milliers de têtes nucléaires tactiques.

* Mais en 1995 la Chine et la France, malgré les grandes protestations populaires, reprirent les essais nucléaires, suivi par l’Inde et le Pakistan. En mai 2005 la Septième Conférence de Révision du Traité a échouée. La raison principale de cet échec a été le refus des Etats-Unis de travailler pour créer une zone sans armes nucléaires en Proche-Orient, et celui des puissances nucléaires d’élaborer un programme pour leur total désarmement.

* L’OTAN agit hors des accords du Traité, en les violant ouvertement. Les Etats-Unis ont dispersé des bombes dans plusieurs bases américaines qui se trouvent en Europe : 150 têtes nucléaires en Allemagne ; 20 en Belgique ; 20 aux Pays-Bas ; 110 en Grande-Bretagne ; 90 en Italie ; 90 en Turquie. Les Etats-Unis continuent à poursuivre un vieux plan: le bouclier spatial. Ils veulent installer en Europe des missiles capables d’intercepter d’éventuelles attaques ennemies. Ils ont toujours essayé d’éviter qu’un éventuel conflit nucléaire puisse frapper leur territoire, en tentant de déplacer le théâtre d’une possible guerre dans d’autres continents, comme l’Europe. Malgré les réductions effectuées dans les années 90, restent dans le monde environ 30.000 têtes nucléaires, suffisantes pour détruire notre planète 25 fois. Selon les données officielles, la Russie a admis posséder 20.000 bombes, les Etats-Unis 10.500, la France 450, la Chine 400, la Grande-Bretagne 185 et selon quelques observateurs Israël en possède au moins 200, suivent Inde, Pakistan et Corée du Nord.

* Entre temps la course au réarmement nucléaire est repartie : la Russie en 2004 a réalisé 16 explosions expérimentales de missiles balistiques. La Grande-Bretagne a en projet de nouvelles bombes nucléaires pour les sous-marins Trident et les Etats-Unis sont en train de concevoir des petites bombes à utiliser dans le champ de bataille ainsi que d’autres qui puissent pénétrer en profondeur dans le terrain. France et Etats-Unis affirment en outre qu’il n’y a plus l’engagement de ne jamais utiliser les bombes nucléaires en premier.Le danger de l’éclatement d’un engin nucléaire est très grand surtout si on considère qu’aujourd’hui c’est possible de transporter dans une petite valise une bombe dix fois plus puissante que celle lancée à Hiroshima.Dans les divers conflits qui éclatent, on observe, au delà des motivations officielles, une intention destructive, de contrôle et d’appropriation des ressources. Les « seigneurs de l’univers », comme les appelle le Financial Times, montrent dans les faits, non seulement leur incapacité et irresponsabilité, mais surtout que leur esprit est malade et guidé seulement par la logique primitive de la violence.Des millions de personnes souffrent à cause de guerres qui n’ont pas choisies et dont ne connaissent même pas les apparentes motivations. Dans cette atmosphère la violence grandit et s’étend à tous les domaines.


* On est face à une nouvelle lutte qui implique toute la planète : d’un côté une poignée de méchants avec leurs conseillers, et de l’autre des milliards de personnes, obligées à vivre dans la douleur, la terreur, la solitude et le manque de futur. Nous sommes devant à un choix : paix croissante ou destruction croissante.

* Partout dans le monde se développe un Mouvement pacifiste et non violent, qui unit des personnes de différentes races et religions, cultures et générations. C’est une nouvelle sensibilité qui comprend que ce qui se passe en un point finit pour influencer tout le reste : La paix et le bien-être seront pour tous ou pour personne !Ce Mouvement s’inspire de Guides spirituels tel que Mahatma Gandhi, Martin Luther King et Silo, et utilise la non violence comme méthodologie d’action : faire pression sur les gouvernements et sur ceux qui ont le pouvoir de décision afin qu’ils révisent leurs choix désastreux.Nous voulons que la dépense militaire soit convertie en une dépense pour la paix et le bien-être. Il suffit du 10% de la dépense militaire pour commencer à enrayer le fléau de la famine dans le monde. En choisissant le chemin de la paix croissante, les conditions de vie dans les pays les plus pauvres s’amélioreront, en prévenant en outre les migrations auxquelles ces peuples sont obligés poussés par la nécessité. Dans les pays plus riches on investira dans les piliers d’une vrai civilisation : l’éducation et la santé, qui aujourd’hui virent dangereusement vers une aveugle privatisation. Il en naîtra une distension internationale et une nouvelle collaboration entre les peuples qui favorisera non pas le conflit entre les cultures, mais la convergence des diversités vers la Nation Humaine Universelle.

* On doit arrêter immédiatement la construction de nouvelles armes atomiques et démarrer des négociations pour le démantèlement progressif de tous les engins nucléaires. Les puissances nucléaires doivent commencer un désarmement proportionnel supervisé par les Nations Unies.

* Les pays qui occupent des territoires étrangers doivent immédiatement retirer leurs troupes, disons « stop » à l’hypocrisie des guerres humanitaires.

* Notre gouvernement doit prendre position contre la politique du réarmement nucléaire et ne doit soutenir aucune guerre.Demandons aux scientifiques engagés dans la construction d’armes, d’être conscient de la grave responsabilité qu’ils ont, et mettent leur intelligence et connaissance à faveur d’une science de la paix et non de la guerre.
Demandons aux journalistes de ne pas être les porte-parole des puissants, mais d’être la voix de la justice et de la vérité.Demandons aux armées d’être au service des peuples et non de quelques hommes sans scrupules qui veulent la destruction de la Terre.

* Demandons aux peu de politiciens qui ont encore un cœur et la raison de soutenir toute initiative pour le désarmement et contre la guerre, de prendre position contre leurs gouvernements et leurs partis.

* Mais ce message est adressé surtout à toi : répands ce Mouvement et cet espoir dans tous les coins de la Terre.

* Lutte contre la guerre et dépasse aussi la violence qui est présente dans ton cœur.

* Allume ta rébellion, allume la flamme de l’espoir !

Les commentaires sont fermés.