Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2009

COLOMBIE-LANCEMENT DE LA MARCHE MONDIALE A BOGOTA

Il est temps que les citoyens
fassent pression pour la Paix

http://www.dailymotion.com/video/x93oz8_mm-bogota_news#from=embed

Lors du lancement de la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-violence à Bogota, le Maire s’est engagé publiquement à apporter l’appui total de l’administration de la ville à l’événement. «C’est le moment des citoyens», a fait ressortir le coordinateur mondial de la Marche, notant que «les gouvernements se mobiliseront aujourd’hui seulement s’il y a une pression populaire, si possible internationale, qui les oblige à mobiliser leurs politiques vers la Paix et la Non-Violence.»

DAVID NASSAR.jpg

 

David Nassar, Président Monde Sans Guerres Colombie


Bogota, 21 avril, Pressenza

La Marche Mondiale pour la Paix et la Non violence a été lancée aujourd’hui, en présence de 350 personnes, représentants d’organisations sociales, universitaires et culturelles. Avec cet événement, Bogota devient la première capitale du monde dont le gouvernement s’engage publiquement à soutenir et promouvoir cet événement.

SAMUEL MORENO.jpgPour la maire de Mayor de Bogota Distrito Capital, Samuel Moreno, le développement de programmes de Paix et de Non-Violence est le meilleur chemin pour garantir l’accomplissement des droits fondamentaux des citoyens et citoyennes. C’est pourquoi il a souligné que son soutien à la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-Violence se situe à l’intérieur d’un ensemble de politiques qui cherchent à éradiquer toutes les formes de violence dans la ville, parmi lesquelles il a souligné les efforts que son administration fait pour en finir avec le phénomène de la séquestration en Colombie, les mécanismes de réconciliation et de construction de paix, et le programme pour le dépassement de la violence contre les femmes.

ALEJANDRA BORERO.jpgReprésentant le programme de Non-Violence envers les femmes, la célèbre actrice Alejandra Borrero est intervenue en expliquant que le projet nommé «Pas même avec la pétale d’une rose» cherche à contribuer à une ville sans violence envers les femmes et les fillettes.

 


RAFA.jpgRafael de la Rubia, a mis l’accent sur le fait que la crise du système actuel a déjà atteint les banques que l’on considérait invulnérables il y a quelques années, mais il a signalé le fait que seule l’industrie militaire semble ne pas avoir été affectée par le bouleversement actuel. «Tous les gouvernements, spécialement en Europe, parlent tout le temps en faveur de la Paix, mais leur industrie de guerre n’a pas cessé de produire».

La menace nucléaire est une réalité concrète, même dans les pays où on la ressent comme un thème lointain, "c’est une menace mondiale", a souligné Rafael de la Rubia, "mais en même temps la mondialisation nous donne l’opportunité que l’humanité agisse comme un tout et que soient organisées des actions de niveau planétaire comme la Marche Mondiale." «En l’an 2000 nous avons vu comment l’arrivée du nouveau millénaire a été célébré dans le monde entier, aujourd’hui nous pouvons voir comment tout le monde se prépare à demander la Paix et la Non-Violence» a souligné l’actrice Alejandra Borrero.

COLOMBIE.jpgL’événement a été réalisé dans un auditorium de l’Institut de Sports et Loisirs du District, qui dépend de la Mairie, grâce à un processus de concertation réalisé entre le Mouvement Humaniste, l’organisation Monde sans Guerres et la Mairie centrale de Bogota, en particulier le bureau de la Première Dame. C’est elle-même et l’humaniste Claudia Nino qui ont généré ce processus.

COLOMBIE2.jpgParmi les personnes qui ont assisté à l’événement, il faut souligner la présence de l’ambassadeur d’Italie en Colombie Gerolamo Schiavoni, l’ambassadrice de Norvège à Bogota Maria Sipos, le président de Redepaz Muis Emil Sanabria, l’ex-gouverneur du Meta Alan Jara qui est resté captif des FARC durant plusieurs années, la présidente de Asfamipaz Marlene Orjuela, le groupe de rock Pornomotora et les représentants du Concours Mondial de Conte et de Poésie Pacifiste.

«Bientôt le jour se lèvera dans notre Amérique» a conclu le message de Tomas Hirsch, porte-parole de la Marche Mondiale pour l’Amérique latine, qui a été lu parDavid Nassar, président de Monde sans Guerres Colombie.

Germán Bustos
Pressenza Bogotá

Les commentaires sont fermés.