Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2009

29 SEPTEMBRE-LA MARCHE MONDIALE AUX ILES CHATHAM

La Marche Mondiale
et le peuple Moriori

L'Equipe de Base de la
Marche Mondiale pour la Paix
et la Non-Violence
aux Iles Chatham

http://www.youtube.com/watch?v=v290InKSHAc&feature=player_embedded


rafa maori.jpgLe peuple moriori remet un « bâton de paix au porte-parole de la Marche mondiale, Rafael de la Rubia.

« Ne gaspillez pas votre vie en la gaspillant avec des guerres ! Rien de nous, sinon ce que nous avons aimé et donné, ne nous survivra après notre mort. Nous devrons tous passer par le chas d’une aiguille. » C’est par ses mots que Mana Cracknell, chef spirituel de la tribu moriori, a offert au porte-parole de la Marche mondiale, Rafael de la Rubia, un bâton de paix fait en os de baleine sculpté et baptisé « l’œil de l’aiguille ».

Après plusieurs chants de bienvenue, Rafael de la Rubia a présenté la Marche mondiale et ses objectifs, le désarment nucléaire et la résolution des conflits par d’autres moyens que la violence. « Je suis heureux de découvrir le visage humain de ce lieu. Votre sagesse et votre hospitalité sont des graines de paix que nous allons semer sur notre route. Et demain, assister au premier lever de soleil sur la Terre, c’est nous éveiller symboliquement à une nouvelle conscience dans la non-violence» a déclaré avec enthousiasme le Président de Un Monde Sans Guerre.

C’est avec respect et dans la communion que les marcheurs ainsi que des personnalités néo-zélandaises les plus engagées dans les problématiques de la paix ont offert des cadeaux aux membres de la petite communauté de 600 habitants de l’île de Rekohu. Entre autre, La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme du seul participant français, un portrait de Gandhi de Kate Dewes, responsable auprès de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté ; un drapeau de la Marche Mondiale, une reproduction de la célèbre toile de Picasso Guernica, bombardées par les Nazis en 1937, une branche d’olivier, un fruit en hommage à l’abondance en danger des ressources de la planète et une cloche de vache de la seule Suissesse de l’équipe pour « secouer et réveiller les cœurs ». A trois jours du lancement officiel de la Marche mondial, on peut sentir clairement la montée d’une émulation au sein des milliers de sympathisants de la Marche et de ses représentants au sein de l’équipe de base.

Les commentaires sont fermés.