Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/08/2011

FRANSCISCO VAN DER HOFF - CO-FONDATEUR DE MAX HAVELAAR, LE PREMIER LABEL DE COMMERCE EQUITABLE

 

FRANCISCO VAN DER HOFF.jpg

Prêtre-ouvrier, Francisco Van Der Hoff est l'inventeur du commerce équitable

"Lorsque nous avons créé le label Max Havelaar en 1988, avec mon ami Nico Roozen, nous n’avions pas une idée extrêmement précise de ce que pouvait être le «commerce équitable». Nous voulions un commerce alternatif, où les producteurs eux-mêmes auraient accès au marché directement, et de manière équitable, ce qui n’était pas le cas à notre arrivée.

A l’époque, nous voulions réformer le marché, mais nous avons vite compris que notre petite taille ne nous le permettrait pas. Le problème, c’est que nous voulions un marché démocratique, mais les entreprises du nord ne sont pas favorables au fait que les petits paysans aient leur mot à dire dans les décisions commerciales."

C’est une grosse erreur de penser que les multinationales peuvent être sociales, car par définition elles ne le sont pas. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a que des «méchants» dans les grosses entreprises mais les actionnaires demandent une productivité et une rentabilité de plus en plus importante, ce qui les oblige à réduire au maximum leurs coûts de production...

Leur mission est différente de la nôtre. Ils sèment déjà le désordre et la confusion sur le marché international, nous devons les empêcher de venir sur le marché du commerce équitable car ça leur permet d’être encore plus néfastes ! Je parle bien sûr au niveau de la production, en revanche, au niveau de la distribution, ils peuvent intervenir mais avec des règles bien définies. La part de commerce équitable dans leur chiffre d’affaire ne doit pas représenter qu’une minuscule part uniquement destinée à blanchir leur image vis-à-vis des consommateurs !

 "Parler avec le patron de Carrefour, ce serait perdre mon temps. Seuls les consommateurs peuvent faire changer les choses."

Francisco Van der Hoff est né Frans, dans une famille de paysans pauvres du Brabant, aux Pays-Bas, au milieu de seize frères et soeurs. Une origine qui explique le «caractère dur, tenace, têtu», décrit par son ami Jean-Pierre Blanc, directeur des cafés Malongo. Bon élève, il intègre un internat à l'adolescence, puis entre en religion, dans un monastère tourné vers l'aide aux démunis. Il part ensuite étudier la philosophie et la théologie à l'Université de Nimègue, où il découvre la contestation en cette fin des années 60. Il prend la tête de l'Union étudiante, participe à l'euphorie du mouvement et découvre la désillusion des lendemains qui déchantent.

Ordonné prêtre, mais sans un sou et devenu persona non grata dans son pays, il s'exile à Ottawa pour enseigner. C'est là qu'il commence à s'intéresser au Chili. Il s'y rend plusieurs fois, s'installe comme prêtre-ouvrier dans une mine du Nord. Mais le coup d'État qui renverse le président Allende le contraint à fuir et il se réfugie au Mexique. «Ma vie, c'est une suite d'accidents», résume-t-il de sa voix grave de fumeur. Mais il ne se range pas davantage à Mexico. Il est renvoyé d'une usine de voitures pour activisme syndical. Pour l'éloigner autant que pour préserver sa sécurité, on l'envoie dans le diocèse d'Oaxaca. Et là, dans les montagnes de l'isthme de Tehuantepec, il comprend que sa carrière de prêtre voyageur s'arrête. On est en 1980. «Soudain, je me suis senti chez moi. Moi qui suis né "sous les vaches", c'était mon milieu naturel.» Au point de ne plus se sentir européen.

«J'ai découvert que l'Occident ne savait pas grand-chose. J'ai absorbé beaucoup de la sagesse des indiens, une autre perception de l'homme, l'art de la survie.» Il partage la misère des Indiens zapotèques, «sa deuxième famille», dit Blanc. Avec eux, il devient caféiculteur. Il est de la réunion fondatrice de 1981 où une centaine de paysans se livre à une «analyse de la réalité» et jette les bases d'un commerce équitable, en marge du marché international, avec le minimum d'intermédiaires. C'est l'acte fondateur d'Uciri (Unión de Comunidades Indígenas de la Región del Istmo).

La coopérative, au fonctionnement démocratique et participatif, centralise le café, organise la vente directe, utilise une partie des bénéfices pour des programmes sociaux ou éducatifs. Le padre, diplômé en économie, apporte sa connaissance des marchés internationaux.

À la fin des années 80, quand il faut trouver des débouchés pour ce café dans les pays occidentaux, Francisco Van der Hoff s'associe à une ONG néerlandaise pour fonder Max Havelaar, du nom d'un héros de roman hollandais du XIXe siècle qui dénonçait l'exploitation coloniale dans les Indes néerlandaises. Il amorce la diffusion du café de la coopérative, sur un modèle qui essaimera dans d'autres pays.

Aujourd'hui, il n'a plus de rôle actif au sein d'Uciri, mais vit toujours dans sa petite maison à Buenavista. Il continue de donner des conseils, sur l'organisation comme sur le business. «Il a toujours été là pour nous aider», note Celso Eleuterio Cabadilla, responsable des exportations de la coopérative.

http://www.neo-planete.com/2010/10/28/frans-van-der-hoff-...

http://www.planete-responsable.com/node/813

http://www.ledevoir.com/economie/actualites-economiques/3...

03/08/2011

L'HUMAIN EST CAPABLE AUSSI DE CELA...

TEMOIGNAGE DE LAILA DEL MONTES

Emission diffusée sur la radio 'Ici et Maintenant' sur les énergies positives et la communication avec les animaux avec Laurent Fendt, Laila del Monte et Conrad White Eagle
http://electra2zeiss.tonempire.net/t6337-energies-positiv...

25/07/2011

LE PARDON DE LA CONSCIENCE MASCULINE AU PRINCIPE FEMININ

Chères femmes...
Des hommes s'adressent aux femmes d'une manière consciente et engagée.

http://epanews.fr/video/video/show?id=2485226%3AVideo%3A2...
sous-titrée en français

Texte de la vidéo

"Chère femme,

* Nous sommes face à vous aujourd'hui en tant qu'hommes engagés à devenir plus conscients dans tous les sens du terme. Nous ressentons beaucoup d'amour, un grand respect et un sens grandissant de la vénération pour les dons du féminin. Nous nous sentons aussi profondément désolés à propos des actions destructives de l'inconscient masculin dans le passé et le présent.

* Nous voulons nous excuser et réparer ces actions aujourd'hui afin que nous puissions aller de l'avant ensemble, vers une nouvelle ère de co-création.

* A mesure que je m'éveille, je deviens plus conscient du jeu des énergies masculines et féminines. En moi, en vous, en toute vie. Je sais que nous avons tous accès au spectre complet de ces énergies. Je suis également de plus en plus conscient des dimensions au-delà de toutes dualités, LIBRES et ouvertes, comme le ciel.

* Je m'engage à incarner et développer un masculin qui nous honore et nous célèbre comme étant égaux. Je sais qu'afin de vraiment vous honorer en tant que femme multi-dimensionnelle, je dois rester pleinement présent à moi-même au milieu de tous les dons que j'ai à partager avec vous. Nous pouvons créer de grands miracles ensemble.

* En nous nourrissant mutuellement de façon consciente, en nous traitant mutuellement avec révérence et respect, et en vénérant la divinité qui s'exprime au travers des énergies masculines et féminines. En tant qu'hommes notre relation au féminin a souvent été inconsciente. Je me sens désolé que les femmes et l'énergie féminine aient été si longtemps subjuguées et opprimées.

* A travers notre histoire, les hommes vous ont violées et abusées, brûlées au pilori, acheté et vendu vos corps pour le plaisir sexuel, bannies des instances religieuses et politiques, reléguées à..................., forcées à vous cacher vos visages et même vous amputer les organes du plaisir sexuel.

* Il se peut que je n'ai pas fait ces choses moi-même, mais je suis conscient des forces de la psyché inconsciente masculine. J'en suis effrayé et .......... à dominer le féminin. Nombre de ces hommes qui vous ont opprimées et abusées ne sont plus vivants. Parmi ceux qui vivent, beaucoup d'hommes pourront ne pas être capable de s'excuser parce qu'ils demeurent enchaînés dans une prison de colère, de peur et de honte.

* Au nom du genre masculin, je vous présente des excuses pour les actions inconscientes quand nous étions en colère, effrayés, et aux prises avec les forces destructrices de notre psyché.

* Je choisis de ne plus contribuer avec ces forces, ni d'être dominé par elles dans ma vie.

* Je vous présente ces excuses dans l'espoir que nous puissions avoir un nouveau départ dans un esprit de co-création.

* Je reconnais que les religions durant les quelques milliers d'années passées ont été principalement fondées et propagées par les hommes. Nous avons souvent agis comme si nous détenions la vérité à propos de Dieu et de la vie spirituelle. Et tout ce que nous connaissons est une expression masculine de ces choses. Le résultat est que nous avons supprimé de plus en plus les spiritualités basées sur le ressenti du coeur, qui relient et incluent.

* Je m'engage maintenant à honorer la spiritualité du féminin divin.

* J'honore votre profonde connexion à la Terre. En tant qu'hommes, notre relation à notre planète et ses ressources, a souvent été motivée par la compétition, les possessions et la domination. Nous croyions injustement que l'expansion nous protégerait de l'invasion. Et dans ce processus nous avons violé la Sainteté de la Terre, et dérangé ses rythmes naturels.

* Je m'engage à écouter ce sens de l'intuition que vous avez sur comment soigner notre planète et l'aider dans son développement.

* J'honore votre intuition et votre profonde capacité à ressentir. En tant qu'homme, nous avons souvent dévalué le ressenti et l'intuition, et favorisé les points de vue dominés par les informations et la logique. Cette façon d'être semble avoir été nécessaire pour emmener l'humanité au-delà de l'animalité et de la superstition. Mais pendant ce processus, nous avons perdu une grande part du coeur de la Vie.

* Je m'engage à respecter les arts du ressenti, de l'intuition et de la sagesse du coeur féminin. Afin qu'ensemble nous puissions intégrer une vision mutuelle équilibrée de la Vie, qui honore et inclut toutes sagesses.

* J'honore la beauté et l'intégrité de votre corps. Quand nous nous vénérons mutuellement à travers nos corps en conscience et avec dévotion, il n'y a pas de limites à l'amour que nous pouvons générer. Je me sens désolé que les hommes aient utilisé votre beauté comme une forme de commerce avec la prostitution et la pornographie. Aux prises avec la luxure, nous avons souvent perdu la capacité de demander la grâce de l'intimité ou de prendre un non pour une réponse.

* Je prends position contre toute forme de commercialisation forcée ou solitaire de la beauté des femmes, et je respecte le fait que votre corps vous appartienne.

* J'honore votre capacité à la résolution pacifique des conflits. Votre capacité à vous excuser, et de pardonner avec grâce. Nous les hommes, nous nous sommes gaspillés dans des guerres interminables avec nos désaccords, Dans l'acte de défendre nos terres et protéger nos familles, nous sommes devenus addicts à la bataille elle-même. Par contraste, il est rare de trouver des femmes à l'origine d'une invasion ou une guerre. Je m'excuse de vous avoir entraînées dans ces guerres, et pour les viols, les meurtres, les coeurs brisés et les familles détruites qui ont résultées de ces guerres.

* Nous accueillons votre sagesse pour créer un monde dans lequel nous pourrons nous entendre, sans recourir à la destruction.

* J'honore votre capacité d'être à l'écoute de votre corps et de ces besoins de nourriture, de repos et de détente.

* Je célèbre votre capacité à faire attention à ce qui est ici, en cet instant même.

* En tant qu'hommes, notre préoccupation envers les buts et les résultats a souvent relégué cela au second plan, nous rendant indisponibles pour une relation. Je sais que nous vous entraînons dans ce déséquilibre également, frustrant si souvent vos attentes de contact. Le temps pour une façon d'être évoluant vers le "centrage" est maintenant venu.

* J'accueille votre sagesse de maintenir l'équilibre de nos corps dans la façon dont nous nous rencontrons.

* J'honore votre sens de la compassion et de la justice. Dans notre système judiciaire les hommes ont dominé en tant que juges et police, les hommes ont dominé en tant que juges et police. Les hommes ont dominé en tant que juges et police, en transformant le coeur de notre système judiciaire.

* Je sais aussi que l'économie globale a été dominée par l'inconscient masculin, souvent vécu dans les sens du manque et de la cupidité. Le résultat est que beaucoup de gens se sont retrouvés pauvres et sans pouvoir.

* Avec votre sens naturel pour nourrir et générer de l'abondance, je sais que nous pouvons travailler ensemble, pour créer une économie véritablement responsable et globale.

* En présentant nos excuses pour le mal que nous vous avons fait, je reconnais que moi-même et beaucoup de mes frères se sont aussi sentis blessés par leurs mères, leurs soeurs, leurs partenaires, et ex-partenaires. Je vais prendre conscience du ressenti de toutes ces blessures en moi, puis je les laisserai partir.

* Je vous pardonne pour toutes les façons dont vous avez agit inconsciemment, et je me pardonne à moi-même et au sexe que je représente d'avoir dormi par faiblesse.

* A partir d'aujourd'hui et à l'avenir, je promets de traiter votre coeur comme le temple sacré qu'il est.

* Et je m'engage à honorer le féminin en vous et moi dans ma relation à toute Vie.

* Je sais qu'en oubliant le passé et en nous donnant la main dans le présent, nous pouvons créer une synergie authentique de nos forces.

* Ensemble il n'y a rien que nous ne puissions faire.

* Ensemble nous pouvons faire des miracles.


* Des miracles, des miracles, des miracles, des miracles, des miracles,…