Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

femmes - Page 8

  • REVOLUTION FEMINIME DU KURDISTAN DE SYRIE

    02-femmes.jpg

    04-femmes.jpg

    01-femmes.jpg

    03-femmes.jpg

    05-femmes.jpg

    06-femmes.jpg

    07-femmes.jpg

    08-femmes.jpg

    09-femmes.jpg

    10-femmes.jpg

    11-femmes.jpg

    http://www.actukurde.fr/haberayrinti.php?id=574

    Il s'agit d'une véritable révolution féminine devant les yeux du monde entier mais qui ne se fait pas remarquer.
    La révolution lancée mi-juillet 2012 au Kurdistan occidental, le territoire kurde en Syrie, après la prise de contrôle des villes, est aujourd'hui dans une phase irréversible. Cette révolution a un visage de femme sans précédent dans l'histoire de toute la région. Ce n'est plus la peine de dire qu'il s'agit d'un modèle démocratique pour tous les peuples et les Etats de la région.

    Théoriquement, la place de la femme dans les organisations kurdes est beaucoup plus  importante que dans les pays occidentaux. Par exemple, L’Union des Communautés du Kurdistan (KCK), système politique du PKK, exige un quota à part égale entre les femmes et les hommes. En général un quota de 40% pour chacun des deux sexes est adopté  par toutes les autres organisations qui sont réunies sous la bannière de ce système. Le système de coprésidence est aussi imposé. Enfin, comme au Kurdistan de Turquie, les combattantes kurdes du Kurdistan syrien font figure d'exception.

    Visant à s'affranchir du patriarcat et de l’Etat, les réalisations des femmes kurdes sont à elles seules une révolution dans la révolution. Elles sont l'un des principaux piliers du système de l’autonomie démocratique. Au niveau militaire, les femmes kurdes ont leur propre armée sous le nom de YPJ, Unités de Défense des Femmes, sous la bannière des Unités de défense du peuple (YPG). Elles sont actuellement organisées en brigade et bataillon dans toutes les provinces pour défendre la population.

    Les femmes kurdes, mobilisées notamment dans la "Yekitiya Star" (union des étoiles), ont également créé des "assemblées populaires" pour les femmes et des "maisons des femmes". Représentées de façon conséquente dans les "assemblées populaires", elles ont créé plusieurs centres éducatifs et scientifiques et fondé une académie pour les femmes dont le but est de populariser l’idéologie de la "libération de la femme". Les femmes assurent la coprésidence des "autorités populaires", tandis que leurs associations jouent un rôle actif dans la résolution des conflits politiques, éducatifs, familiaux, économiques et ceux avec les forces de l’ordre. Ces femmes qui se sont souciées de leur propre rôle concernant l’éducation dans la langue maternelle ont décidé de se mettre en association sous le nom de "Union des Femmes Enseignantes" dans le cadre de l'institut de langue kurde (SZK).

    Aujourd'hui, la grande majorité des enseignants sont des femmes. Les femmes représentent 80 % de cet institut à Kobani (Ain al-Arab) avec 139 enseignantes, 90 % à Tirbespiyê (al-Qahtaniya) et 70 % à Afrin où 65 % des personnels  de toutes les organisations et les structures sont des femmes.

    Des décisions importantes ont été prises pour empêcher le mariage forcé et le mariage des enfants. Le Mouvement Démocratique de la Société (TEV-DEM) a interdit le mariage avant l'âge de 18 ans.

    Malgré les attaques "jihadistes" qui se cachent derrière la couverture de l'Islam, l'embargo international sur leur région, l'implication de la Turquie dans les attaques "jihadistes" et le silence "complice" de l'Occident, les Kurdes ont réussi à créer de facto une région  autonome. Ils s'apprêtent, dans un avenir proche, à construire une autorité régionale avec la participation des autres peuples du Kurdistan syrien, avant l'organisation des élections pour élire leur parlement et adopter une constitution démocratique.

    ---------------
    A TELECHARGER

    JEUNE FILLE SYRIENNE A LA GRENADE.pdf

    Extrait : « Je sais que les filles de la ville de Homs ont en permanence des grenades dans leur sac pour se faire exploser dans le cas où elles viendraient à se faire enlever. J’espère sincèrement que je n’aurais jamais à mettre une grenade ou un pistolet dans mon sac, mais je pense que tout va dans ce sens ».

    Il s'agit d'une véritable révolution féminine devant les yeux du monde entier mais qui ne se fait pas remarquer.  Imaginons que  dans une ville, 65 % des membres des organisations civiles, politiques et militaires sont des femmes. Imaginons que toute une région est dirigée, en pleine guerre, sur le principe de l'égalité entre les femmes et les hommes,  ou une armée féminine qui combatte à la fois un régime sanglant et des groupes armés.

    La révolution lancée mi-juillet 2012 au Kurdistan occidental, le territoire kurde en Syrie, après la prise de contrôle des villes, est aujourd'hui dans une phase irréversible. Cette révolution a un visage de femme sans précédent dans l'histoire de toute la région. Ce n'est plus la peine de dire qu'il s'agit d'un modèle démocratique pour tous les peuples et les Etats de la région. 

    Théoriquement, la place de la femme dans les organisations kurdes est beaucoup plus  importante que dans les pays occidentaux.  Par exemple, L’Union des Communautés du Kurdistan (KCK), système politique du PKK,  exige un quota à part égale entre les femmes et les hommes. En général,  un quota de 40% pour chacun des deux sexes est adopté  par toutes les autres organisations qui sont réunies sous la bannière de ce système. Le système de coprésidence est aussi imposé. Enfin, comme au Kurdistan de Turquie, les combattantes kurdes du Kurdistan syrien font figure d'exception.

    Visant à s'affranchir du patriarcat et de l’Etat, les réalisations des femmes kurdes sont à elles seules une révolution dans la révolution.  Elles sont l'un des principaux piliers du système de l’autonomie démocratique.  Au niveau militaire, les femmes kurdes ont leur propre armée sous le nom de YPJ, Unités de Défense des Femmes, sous la bannière des Unités de défense du peuple (YPG). Elles sont actuellement organisées en brigade et bataillon dans toutes les provinces pour défendre la population.

    Les femmes kurdes, mobilisées notamment dans la "Yekitiya Star" (union des étoiles), ont également créé des "assemblées populaires" pour les femmes et des "maisons des femmes". Représentées de façon conséquente dans les "assemblées populaires", elles ont créé plusieurs centres éducatifs et scientifiques et fondé une académie pour les femmes dont le but est de populariser l’idéologie de la "libération de la femme". Les femmes assurent la coprésidence des "autorités populaires", tandis que leurs associations jouent un rôle actif dans la résolution des conflits politiques, éducatifs, familiaux, économiques et ceux avec les forces de l’ordre. Ces femmes qui se sont souciées de leur propre rôle concernant l’éducation dans la langue maternelle ont décidé de se mettre en association sous le nom de "Union des Femmes Enseignantes" dans le cadre de l'institut de langue kurde (SZK).

    Aujourd'hui, la grande majorité des enseignants sont des femmes. Les femmes représentent 80 %  de cet institut à Kobani (Ain al-Arab) avec 139 enseignantes, 90 % à Tirbespiyê (al-Qahtaniya) et 70 % à Afrin où 65 % des personnels  de toutes les organisations et les structures sont des femmes.

    Des décisions importantes ont été prises pour empêcher le mariage forcé et le mariage des enfants.  Le Mouvement Démocratique de la Société (TEV-DEM) a interdit le mariage avant l'âge de 18 ans.

    Malgré les attaques  "jihadistes" qui se cachent derrière la couverture de l'Islam, l'embargo international sur leur région, l'implication de la Turquie dans les attaques "jihadistes" et le silence "complice" de l'Occident, les Kurdes ont réussi à créer de facto une région  autonome.  Ils s'apprêtent, dans un avenir proche, à construire une autorité régionale avec la participation des autres peuples du Kurdistan syrien, avant l'organisation des élections pour élire leur parlement et adopter une constitution démocratique.

    - See more at: http://www.actukurde.fr/haberayrinti.php?id=574#sthash.vO5XsHhc.dpuf
  • POUR LA PAIX AU PROCHE-ORIENT

    Image 1.jpg

    http://www.ujfp.org/

     

    L’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) a été fondée à Paris en avril 1994-lors de la fête de Pessah 5754 - comme section de l’Union Juive Internationale pour la Paix (UJIP) disparue depuis. Elle est aujourd’hui membre de la Fédération des Juifs européens pour une Paix juste (EJJP). Conscients de nos histoires,nous assumons notre rôle d’agir pour "créer un monde meilleur".

    Le sionisme a abouti à la création de l’État d’Israël qui nie le peuple palestinien et ses droits.

    Le conflit entre Israéliens et Palestiniens ne peut donc être résolu qu’en mettant un terme à la domination d’un peuple par un autre, par la mise en œuvre du droit à l’autodétermination pour le peuple palestinien et du droit à créer son propre État indépendant. Aucune solution juste et durable n’est possible sans un retrait total d’Israël de tous les territoires qu’il occupe depuis 1967 et sans le droit au retour des réfugiés palestiniens.

    La forme étatique que les peuples de la région établiront dépendra de leur volonté et de l’évolution de leurs relations. Nous militons pour qu’elles évoluent dans le sens de l’égalité des droits de tous les habitants, d’une coopération mutuelle et d’une justice sociale ouvrant à la voie de la paix.

    L’UJFP regroupe des membres,Juifs ou non,qui œuvrent ensemble

    >> Pour le "vivre ensemble" en France comme au Proche-Orient

    >> Pour que des voix juives laïques et progressistes se fassent entendre,

    >> Et sont partie prenante des combats contre tous les racismes et toutes les discriminations.

  • LE "115 DU PARTICULIER" AUX COTES DES SDF

    115 DU PARTICULIER

    115-particulier-03-620x350.jpg

    Ce réseau d’entraide aux SDF a été fondé pour pallier à la saturation des centres d’hébergement d’urgence.

    Le 115 du particulier est un mouvement citoyen fondé par Brann du Senon et Cédric Lebert. Ils ont passé respectivement un an et quinze ans dans la rue. Ce réseau d’entraide aux SDF et aux victimes de l’exclusion sociale a été fondé en février 2012 pour pallier à la saturation des centres d’hébergement d’urgence et du Samu Social. Il ne s’agit pas de s’y substituer mais de proposer un soutien complémentaire aux SDF, chômeurs, travailleurs précaires acculés à vivre dans la rue.

    Un réseau solidaire
    Le 115 du Particulier c’est un groupe Facebook de plus de 6700 membres qui se propose de mettre en lien les personnes en quête d’un hébergement temporaire et les associations, structures sociales et particuliers qui peuvent les accueillir. Plus de 1600 personnes ont déjà bénéficié de cette aide dans 22 régions françaises.

    Un lieu d’accueil
    Sur son terrain, situé en Seine-et-Marne, Brann du Senon a également aménagé des caravanes de récupération pour loger les personnes sans-domicile. Un potager et une mini-ferme ont également été créés pour nourrir les résidents, en complément des invendus que des commerçants solidaires partagent. L’intégration dans une communauté, le travail dans le potager permet de retrouver lien social et dignité avant une mise en relation avec des entreprises d’insertion. Les bénévoles du 115 du Particulier dispensent également des conseils juridiques et administratifs. Cet hiver des maraudes et des tournées alimentaires seront également organisées en Seine-et-Marne.

    LIENS

    http://gensol.arte.tv/115-particulier/

    Les Gamelles du 115 "offrandes du coeur" = http://gensol.arte.tv/115-particulier/2012/10/04/les-gamelles-du-115-offrandes-du-coeur/

    Le Monde = http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/02/14/systeme-d-le-115-des-particuliers-petit-bijou-de-solidarite-sur-facebook-pose-question/

    Le Secours populaire reconnaît l'utilité de l'initiative et admet conseiller à ses antennes régionales "d'y jeter un coup d'oeil" = http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120213.OBS1269/115-du-particulier-quand-facebook-aide-les-sans-abri.html

    Sur Facebook "Offrande du Choeur à Coeur" : http://www.facebook.com/login.php?next=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fgroups%2F113790485441709%2F

    Sur Facebook "115 du Particulier" : https://www.facebook.com/groups/115.DU.PARTICULIER/?ref=ts&fref=ts