Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2009

LES 5 PROPOSITIONS DE LA MARCHE MONDIALE

5 vidéos pour commenter les propositions de la Marche Mondiale
Par Alain Ducq

  • L’urgence du désarmement nucléaire mondial
  • Le retrait des troupes étrangères des territoires occupés
  • La réduction progressive et proportionnelle de l'armement conventionnel
  • La signature de traités de non agression entre les pays
  • Le renoncement par les gouvernements à utiliser la guerre comme moyen de résoudre les conflits.

1- L’urgence du désarmement nucléaire mondial
Voici une première petite vidéo qui illustre la première des 5 propositions de la Marche Mondiale.

http://www.youtube.com/watch?v=fSC9PRzD7oQ&feature=player_embedded

2- Le retrait des troupes étrangères des territoires occupés
Un rapport du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) : 70% des jeunes palestiniens sont contre la violence et pensent qu'elle n'est pas utile pour résoudre le conflit israelo-palestinien.

ERRATUM : Des erreurs se sont glissées dans cette vidéo, on mentionne le chiffre de 15.000 morts en Palestine au mois de décembre dernier, il fallait entendre 1500 morts. En Irak il y a eu 1.300.000 civils tués selon le Foreign Policy et non pas 100.000 morts.

http://www.youtube.com/watch?v=mTFsy1n_iOg&feature=player_embedded

3- La réduction progressive et proportionnelle de l'armement conventionnel
Qui sont les plus grands exportateurs d'armes au monde ? Ce sont les mêmes pays qui siègent en tant que membres permanents dans le Conseil de Sécurité des Nations Unies. L'Humanité dépense plus de Mille Milliards de dollars par an pour l'armement, alors que l'on sait que 10% de cette somme suffirait à éradiquer la malnutrition dans le monde.
Selon le rapport du SIRPI (Stockolm International Peace Research) sur les transferts d'armements à l'échelle mondiale : les ventes d'armes en direction du Moyen-Orient ont augmenté de 38% entre 2004 et 2008 par rapport à la période 1999-2003.

http://www.youtube.com/watch?v=begpAACfJ6Y&feature=player_embedded

4 & 5 - La signature de traités de non-agression entre les pays &
Le renoncement par les gouvernements à utiliser la guerre comme moyen de résoudre les conflits
La signature de traités de non-agression entre les pays ainsi que le renoncement par les gouvernements à utiliser la guerre comme moyen de résoudre les conflits sont les deux dernières propositions de la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-Violence. Vous en trouverez des éclaircissements dans ce nouveau micro programme TV.

http://www.youtube.com/watch?v=N3ixZlJZLk8&feature=player_embedded

30/04/2009

RAFAEL DE LA RUBIA ET TOMAS HIRCH, COORDINATEURS INTERNATIONAUX DE LA MARCHE MONDIALE, RECUS PAR LA PRESIDENTE CHILIENNE

Michelle Bachelet reçoit les coordinateurs internationaux de la Marche Mondiale pour la Paix : Rafael de la Rubia et Tomás Hirsch

http://www.youtube.com/watch?v=AP7oKWK8cdE&feature=player_embedded
Audience de Rafael de la Rubia,
Président de Monde Sans Guerres International
avec la Présidente du Chili Michelle Bachelet,
au palais présidentiel La Moneda.

 

29 Avril 2009


RAFA1.jpgAprès une longue réunion avec la mandataire Michelle Bachelet, le coordonnateur international Raphaël de la Rubia, et Tomás Hirsch, Porte-parole en Amérique latine de la Marche Mondiale, sont sortis satisfaits du dossier montré au gouvernement chilien.

rafa2.jpg«Nous avons eu l'occasion de la remercier pour son appui. Elle a été la première Présidente qui a soutenu la Marche Mondiale parmi les quatre à cinq autres présidents. Des progrès ont été réalisés dans l'identification des activités qui seront réalisées autour de la Marche : Il y a un séminaire sur les Forces Armées qui se réunit au niveau de toute l’Amérique, on soutient également le voyage vers l’Antarctique d’une partie du gouvernement chilien, et on étudie la possibilité d'effectuer une action avec l'Argentine dans le cadre du bicentenaire (joint) avec le thème de la marche», a indiqué le Président de Monde Sans Guerres International.

rafa3.jpgIl a expliqué que «l'idée est d'ajouter l'Antarctique comme un continent, car l’Antarctique a un sens parce qu'elle est exempte d'armes nucléaires et d'armes, et d’aucune vente commerciale. Ensuite, c’est un symbole parce que c’est également le 50e anniversaire du Traité de l'Antarctique ».

Pour l'humaniste et le porte-parole régional de l'initiative, Tomás Hirsch, ce fut «une très longue réunion, parce que Mme Bachelet est très attachée à la Marche mondiale pour la Paix et désire promouvoir ces thèmes avec d'autres gouvernements de la région. Elle (...) nous avons offert de faire quelques contacts pour que l'OEA puisse appuyer la marche, et Rafael de la Rubia puisse rencontrer José Miguel Insulza », a déclaré M. Hirsch, avec l'intention que l’organisme adhère au mégaprojet de la non-violence.

rafa4.jpgMichelle Bachelet est la première présidente à adhérer, il semble primordial que la marche mondiale se finisse à la frontière de l'Argentine, en particulier dans le complexe humaniste Punta de Vacas. Tout comme l’a été l'engagement de Cristina Kirchner, qui participa à la lettre officielle à la mi-avril, en déclarant la mobilisation de «l’intérêt national» en Argentine. Titre qui n'existe pas légalement au Chili, mais comme dit Hirsch «ceci est plus que clair que ce qui est».

raffa5.jpgUne question qui a coïncidé avec la visite à La Moneda a été l'acquisition imminente du gouvernement chilien de 18 avions de combat F-16 à la Hollande (Pays-Bas), pour un montant de 270 millions de dollars, activité déjà menée en 2005 pour plus de 185 millions. Il est important que pour Tomás Hirsch cela ne soit pas une opposition de l'Etat à se joindre à des projets tels que la Marche, appelant à un désarmement progressif, entre autres choses. «J'ai exprimé mon refus absolu à ce que le Chili continue à s’armer et à l'achat d'avions de guerre, mais ce n'est pas une contradiction, car lorsque nous avons demandé l’adhésion à la Marche Mondiale nous ne nous attendions pas à ce que les gouvernements acceptent immédiatement à se désarmer ou à cesser d'acheter des armes ; ce que nous espérons c’est la dénucléarisation, le retrait des troupes dans les territoires occupés, la restitution de ces territoires, et promouvoir la paix et la non-violence. En effet, l'achat d'avions n'est pas une bonne nouvelle, et nous l’avons clairement exprimé. Nous rejetons cela et continuerons à le rejeter, nous croyons qu'il faut avancer sur les traités entre les pays pour la démilitarisation de la région, réduire le budget de guerre», a déclaré le leader humaniste.

Montserrat Prieto González
Mundo sin Guerras -
www.mundosinguerras.org

26/04/2009

COLOMBIE-LANCEMENT DE LA MARCHE MONDIALE A BOGOTA

Il est temps que les citoyens
fassent pression pour la Paix

http://www.dailymotion.com/video/x93oz8_mm-bogota_news#from=embed

Lors du lancement de la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-violence à Bogota, le Maire s’est engagé publiquement à apporter l’appui total de l’administration de la ville à l’événement. «C’est le moment des citoyens», a fait ressortir le coordinateur mondial de la Marche, notant que «les gouvernements se mobiliseront aujourd’hui seulement s’il y a une pression populaire, si possible internationale, qui les oblige à mobiliser leurs politiques vers la Paix et la Non-Violence.»

DAVID NASSAR.jpg

 

David Nassar, Président Monde Sans Guerres Colombie


Bogota, 21 avril, Pressenza

La Marche Mondiale pour la Paix et la Non violence a été lancée aujourd’hui, en présence de 350 personnes, représentants d’organisations sociales, universitaires et culturelles. Avec cet événement, Bogota devient la première capitale du monde dont le gouvernement s’engage publiquement à soutenir et promouvoir cet événement.

SAMUEL MORENO.jpgPour la maire de Mayor de Bogota Distrito Capital, Samuel Moreno, le développement de programmes de Paix et de Non-Violence est le meilleur chemin pour garantir l’accomplissement des droits fondamentaux des citoyens et citoyennes. C’est pourquoi il a souligné que son soutien à la Marche Mondiale pour la Paix et la Non-Violence se situe à l’intérieur d’un ensemble de politiques qui cherchent à éradiquer toutes les formes de violence dans la ville, parmi lesquelles il a souligné les efforts que son administration fait pour en finir avec le phénomène de la séquestration en Colombie, les mécanismes de réconciliation et de construction de paix, et le programme pour le dépassement de la violence contre les femmes.

ALEJANDRA BORERO.jpgReprésentant le programme de Non-Violence envers les femmes, la célèbre actrice Alejandra Borrero est intervenue en expliquant que le projet nommé «Pas même avec la pétale d’une rose» cherche à contribuer à une ville sans violence envers les femmes et les fillettes.

 


RAFA.jpgRafael de la Rubia, a mis l’accent sur le fait que la crise du système actuel a déjà atteint les banques que l’on considérait invulnérables il y a quelques années, mais il a signalé le fait que seule l’industrie militaire semble ne pas avoir été affectée par le bouleversement actuel. «Tous les gouvernements, spécialement en Europe, parlent tout le temps en faveur de la Paix, mais leur industrie de guerre n’a pas cessé de produire».

La menace nucléaire est une réalité concrète, même dans les pays où on la ressent comme un thème lointain, "c’est une menace mondiale", a souligné Rafael de la Rubia, "mais en même temps la mondialisation nous donne l’opportunité que l’humanité agisse comme un tout et que soient organisées des actions de niveau planétaire comme la Marche Mondiale." «En l’an 2000 nous avons vu comment l’arrivée du nouveau millénaire a été célébré dans le monde entier, aujourd’hui nous pouvons voir comment tout le monde se prépare à demander la Paix et la Non-Violence» a souligné l’actrice Alejandra Borrero.

COLOMBIE.jpgL’événement a été réalisé dans un auditorium de l’Institut de Sports et Loisirs du District, qui dépend de la Mairie, grâce à un processus de concertation réalisé entre le Mouvement Humaniste, l’organisation Monde sans Guerres et la Mairie centrale de Bogota, en particulier le bureau de la Première Dame. C’est elle-même et l’humaniste Claudia Nino qui ont généré ce processus.

COLOMBIE2.jpgParmi les personnes qui ont assisté à l’événement, il faut souligner la présence de l’ambassadeur d’Italie en Colombie Gerolamo Schiavoni, l’ambassadrice de Norvège à Bogota Maria Sipos, le président de Redepaz Muis Emil Sanabria, l’ex-gouverneur du Meta Alan Jara qui est resté captif des FARC durant plusieurs années, la présidente de Asfamipaz Marlene Orjuela, le groupe de rock Pornomotora et les représentants du Concours Mondial de Conte et de Poésie Pacifiste.

«Bientôt le jour se lèvera dans notre Amérique» a conclu le message de Tomas Hirsch, porte-parole de la Marche Mondiale pour l’Amérique latine, qui a été lu parDavid Nassar, président de Monde sans Guerres Colombie.

Germán Bustos
Pressenza Bogotá